Your email address will not be published.

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

  • 1)Message de Anonymous posté le 18 May 2012 à 19:38:34
    Boulet, what else?
  • 2)Message de Fredichon posté le 18 May 2012 à 19:39:18
    Boulet, what else? ps : j'aurai bien aimé que tu développes sur ton amie photographe huhuhu
  • 3)Message de aleskis posté le 18 May 2012 à 19:40:46
    C'est vraiment génial ce que tu fais boulet ! Je trouve ce regard décalé nul part ailleurs dans toutes les emissions sur le festivzl que je vois ! et ça fait très plaisir ce voyage dans les coulisse d'un festival comme ça ! merci bien ! bonne continuation !
  • 4)Message de ode posté le 18 May 2012 à 19:41:35
    roux power
  • 5)Message de Coco&co posté le 18 May 2012 à 19:46:48
    chouettes bonus depuis quelques jours, les variations de formes sont agréables !
  • 6)Message de Café nature posté le 18 May 2012 à 19:53:20
    Et alors The Student ? Verdict ? De quoi ça parle ?
  • 7)Message de doiré posté le 18 May 2012 à 19:58:53
    le coté disco 70's c'est en hommage à Donna Summer? je kiff
  • 8)Message de Jacques C posté le 18 May 2012 à 20:04:48
    Il est juste un peu dommage que le nom de la marque du café soit autant mis en avant : je ne pense pas que le côté "reportage sur le vif" aurait perdu quoi que ce soit si le mur avait été dessiné sans ce nom. Mais bon. Faut bien quelques fautes de goût, sinon ça deviendrait énervant ;-).
  • 9)Message de Apostrof posté le 18 May 2012 à 20:10:20
    Ca doit être une chouette expérience à voir. En tout cas, les dessins sont magnifiques, surtout ceux des projections, ça donne envie d'aller voir le film (encore plus efficace qu'une bande-annonce).
  • 10)Message de boulet posté le 18 May 2012 à 20:38:45
    Jacques C: c'est complètement voulu. Je crois au contraire que c'est complètement hypocrite de vouloir cacher les marques. Les marques font partie de notre décor, elles sont omniprésentes. Je suis le premier à le déplorer mais je ne vais pas faire semblant qu'elles n'existent pas. Le pire je crois ce sont les auteurs qui modifient un tout petit peu la marque pour se donner bonne conscience (ce que j'ai déjà fait plein de fois et maintenant je collerais bien volontiers des baffes à mon "moi" passé). En mettant par exemple "Chamul" au lieu de "Chanel". Je dessinais sur le mode du reportage un bar NESPRESSO, avec NESPRESSO écrit en gros sur le mur, je n'allais pas cacher ça, c'est idiot !
  • 11)Message de Tig posté le 18 May 2012 à 20:40:16
    Le dernier dessin est parfait ! :D
  • 12)Message de Jonas posté le 18 May 2012 à 20:41:17
    Boulet > Le Grand Journal ^^ !
  • 13)Message de boulet posté le 18 May 2012 à 20:47:35
    Bah quoi "le grand journal" ?
  • 14)Message de Tyr posté le 18 May 2012 à 20:54:35
    C'est étonnant, les petits coups de crayons me rappellent un peu les dessins de Claude Serre.
  • 15)Message de thomalouest posté le 18 May 2012 à 21:22:37
    toujours aussi BEAU!
  • 16)Message de Jacques C posté le 18 May 2012 à 21:29:49
    @ Boulet : Bah, pas vraiment. Vous dessiniez avant tout "le bar du festival où les cafés sont gratuits et où les festivaliers se précipitent". Qu'il soit de telle ou telle marque est anodin, et je suis convaincu que les festivaliers s'y précipiteraient autant s'il était organisé par une autre marque, ou même par un truc générique sans aucun nom ! Ce qui m'intéresse ici, et ce qui relève du dessin "sur le vif", c'est la bousculade des festivaliers. Centrer là-dessus n'aurait rien d'hypocrite, puisque toute image et tout souvenir est toujours filtré : le choix de ce que nous laissons passer et de ce que nous laissons de côté est significatif ; et pour ma part je n'ai jamais compris l'intérêt de remarquer les noms commerciaux (la plupart du temps, je suis incapable de me souvenir des marques qui apparaissent dans tel ou tel évènement). Retirer les noms de marques me paraît relever la plupart du temps non pas de l'autocensure mais tout simplement du filtrage normal lors de toute "représentation", destiné à centrer l'attention sur ce qui a de l'intérêt aux yeux de celui qui met en scène le reportage ou le souvenir. D'accord pour laisser les noms lorsqu'ils apportent une information, mais ici je ne vois pas. Sauf si le but est de montrer que les à-côtés du festival sont sponsorisés par les grosses multinationales et que Cannes est avant tout une énorme opération marketing... et dans ce cas, OK.
  • 17)Message de Jacques C posté le 18 May 2012 à 21:34:55
    Complément : D'accord, en revanche, pour reconnaître que le maintien d'un nom "modifié" relève de l'autocensure, puisque là, effectivement, il n'y a pas filtrage mais uniquement maquillage (et la marque reste alors une information conservée et visible, tout en étant hypocritement bidouillée). Cela peut être nécessaire pour des raisons juridiques, mais n'a guère de justification artistique.
  • 18)Message de postel posté le 18 May 2012 à 21:39:42
    Tu vas voir Prométheus, dis ? Tu vas le voir ??? ^^ (Je crois qu'il est projeté en avant première à Cannes ?) Sinon bravo les dessins !!! J'adore !
  • 19)Message de Romain Ronzeau posté le 18 May 2012 à 22:06:24
    Ben ouais, t'aurais pu mettre "NESPRESSU", quoi merde ! Bon sinon ils sont vraiment très beaux tous ces dessins, on sent que tu as pris un plaisir particulier à les dessiner.
  • 20)Message de placebo posté le 18 May 2012 à 22:35:13
    20 commentaires seulement en 4 heures ??? Baisse de régime chez les fans ? J'aime bien cette série de dessins sur Cannes, c'est effectivement les petits côtés décalés qui sont intéressants. Au début on mettait en avant les films, après les paillettes des stars, maintenant grâce à toi on a les pauses-café et le nettoyage du tapis rouge ^^
  • 21)Message de Gab posté le 18 May 2012 à 22:56:16
    Un moment, j'ai eu peur que Boulet, qui avait survécu au Kawaï, soit dévoré vivant par le Glamour de Cannes. Autant les images des premiers jours me semblaient confites de clichés sur le Festival de Cannes (même si Boulet est grand, Boulet a du talent, Boulet est un dieu et gloire à lui), autant là, quelle joie de découvrir le festival comme on le présente peu. Enfin ! Gloire ! Gloire ! Alors, à quand des dessins des hordes de spectateurs devant la salle de la Licorne, à faire 3 heures de queue pour un film d'1h45, à la Quinzaine des réalisateurs ? Bientôt, le festivalier typique, armée de son tabouret (pour les 3h de queue) de son sandwich, sa crème solaire, son magazine et son parapluie ? (ouais, festival = pluie) Et la villa des InRocks, hein ? Il faut immortaliser cette décentralisation de la hype parisienne... Et à quand les naïfs qui font la chasse aux invit devant le palais avec des cartons "cherche 2 places pour XXXX. S'il vous plait, c'est mon anniversaire." ? Et merci :) encore et toujours.
  • 22)Message de brieuc posté le 18 May 2012 à 23:03:26
    C'est Xavier Leherpeur que t'a dessinné au premier plan du dessin du café ?
  • 23)Message de Anonymous posté le 18 May 2012 à 23:28:17
    A Jacques C. : moi personnellement le nom de la marque m'a aidé à comprendre le dessin. Si elle n'y était pas, j'aurais pris beaucoup plus de temps. Je trouve ça très naturel pour un dessinateur de représenter ce qu'il voit. Quand on dessine la tour eiffel, on ne dessine pas un arbre. Ben là c'est pareil. =)
  • 24)Message de Ptigrouick posté le 19 May 2012 à 00:14:15
    Je n'ai pas l'habitude de critiquer parce qu'en général j'aime beaucoup ce que tu fais Boulet. Mais comme il n'y a pas de raison de prendre la parole que quand on aime, je me permet cette fois une critique. Je me fous un peu de ce qui peut bien se passer à Cannes et je trouve ces deux dessins vraiment sans aucun fond. Voir des gens dans des cabines de visionnage et se ruer sur des cafés gratuits, j'avoue que je ne saisis pas bien ce que ça peut présenter comme intérêt... Mais sinon, la prochaine fois je ferai un commentaire pour dire que j'aime, promis ;-)
  • 25)Message de Anonymous posté le 19 May 2012 à 00:57:58
    @ Ptigrouick c'est vrai que de ce côté on aurait préféré une vision plus caustique,pas forcément à la manière des dessin de Ralph Steadman mais un regard presque aussi critique que hunter thomson vue un personnage tel que Boulet
  • 26)Message de Esdeve posté le 19 May 2012 à 01:36:32
    Ces dessins sont bien exécutés dans le cadre d'un reportage, et pas uniquement sur le mode du reportage. La représentation se veut donc réaliste, sans interprétation artistique, le regard du reporter n'ayant en effet sans aucun rapport avec les stips et scénettes habituelles. Boulet montre parfaitement la réalité du festival, ses hordes, sa face médiatique et mercantile etc etc, même si cela peut paraître sans intérêt pour d'autres. Sans passer sur le discourt censure/hypocrisie, je ne comprend donc pas non plus ou est la gène concernant la présence du nom d'une marque, cela cadre avec le sujet, car en fait parti. De plus, tout le monde est conscient de ces aspects, mais ce n'est pas forcément ce qui est montré de l'évènement, on a bien le regard de l'auteur. Qu'il ne change rien à ses convictions du moment si elle lui conviennent, c'est parfait, j'y suis passé hier, je reconnais un peu mon expérience dans tout ça.
  • 27)Message de Anonymous posté le 19 May 2012 à 02:35:44
    ben moi j'ai pas de tv, j'habite près d'un vieux ciné de quartier qui ne diffuse dans une salle que des américanismes vendeurs, mon internet rame comme à ses débuts et je ne trouve pas les journaux très intéressés par le sujet (j'oubliais que mon immeuble antisismique et anticyclonique m'empêche d'écouter une radio sans zouk) ben moi j'aime bien ce regard dans les coulisses et je prie pour que l'an prochain, l'archipel passe les films que vous appréciez maintenant .. . . . . from Basse-Terre with love
  • 28)Message de Anonymous posté le 19 May 2012 à 03:15:49
    Ah ouais, quand même. Ça doit être une sacrée bousculade, dans ce bar. Je me demande comment ils font pour rien renverser... (n'empêche, George Clooney se versant du Nespresso sur son costume, ça serait marrant x) )
  • 29)Message de J. N. Squire posté le 19 May 2012 à 03:38:09
    Ah ouais, quand même. Ça doit être une sacrée bousculade, dans ce bar. Je me demande comment ils font pour rien renverser... (n'empêche, George Clooney se versant du Nespresso sur son costume, ça serait marrant x) ) (pas de pré-remplissage pour le formulaire des commentaires :( )
  • 30)Message de Doberman posté le 19 May 2012 à 05:26:43
    Wééé! Un débat artistique! Alors d'abord, joli reportage! Finira-t-on par savoir aussi ce qui se passe pendant ce temps-là à Vera Cruz? Merci en tous cas: C'est la première et probablement dernière fois que je vis ce festival un peu de l'intérieur. C'est très chouette. Concernant les marques, j'ai toujours beaucoup aimé ces marques un peu travesties des BD. ça donne un petit ton univers parallèle au lieu: pas loin mais pas tout à fait chez nous quand même. Après évidemment ça dépend du ton de l'oeuvre. Dans le blog de Boulet (le pas-after), c'était super. Le personnage, l'histoire n'est pas tout à fait le vrai Paris, y'a des tyrannosaures qui guettent, Boulet s'adonne à la violence gratuite, les raclettes prennent vie... Et souvent, chez Boulet ou chez d'autres, ça permet aussi de s'amuser avec les marques, de les parodier ou juste de voir que l'auteur s'est approprié la réalité jusque dans ces détails et qu'il nous embarque dans un autre vrai monde (faudrait pas par exemple, que la poire grignotée sur l'ordinateur de la page 12 devienne une banane grignotée à la page 14) (même si dans ce cas précis, c'est un peu deux gros clichés déjà vu cinquante fois). Dans une BD d'espionnage super sérieuse ou un reportage, ouais... ça le fait moins à priori. Après, il me semble que c'est comme tout: le poison est dans la dose, pas dans le produit. Douze marques sur dix pages, ça deviendrait du Vincent Delerm et ce serait dommage.
  • 31)Message de Tomshady posté le 19 May 2012 à 06:06:48
    MAIS VOUS EN AVEZ PAS MARRE DE CRITIQUER ! Laissez Boulet traiter le sujet comme il le souhaite, je pense qu'il maîtrise assez pour se laisser tout simplement porter par son discours graphique et apprécier SA vision des choses... Boulet continuez comme ça vous êtes un maitre !
  • 32)Message de Bilou posté le 19 May 2012 à 07:50:57
    Excellente la ruée vers le café... On dirait un labo de l'INRA (à n'importe quelle heure d'ailleurs)...
  • 33)Message de May posté le 19 May 2012 à 09:18:13
    Vu comme ça, Canne me semble un peu plus intéressant que d’habitude. C’est plus... pointu dans le regard porté que ce qu’avait fait Melle Bagieu l’année dernière. Et moi, je l’avais même pas vu l’enseigne du café. D’ailleurs, je n’y aurais pas plus fais attention en le voyant vraiment. Les marques sont partout, tellement qu’en ce qui me concerne elles s’annulent les unes les autres, je n’y fais plus attention. Et puis c’est un reportage, je vois pas pourquoi cacher le nom du café. C’est un apport d’information, si on veut bien l’analyser en tant que telle.
  • 34)Message de luxsword posté le 19 May 2012 à 09:32:30
    Si on doit comparer avec Pénélope, pour le coup, je trouvais ça plus drôle l'an dernier. Même si je préfère le dessin de Boulet. Après, je dois avouer que pour l'instant, les 2 exercices ne m'emballent pas tellement. Moi qui m'intéressait un peu au festival à une époque, j'ai du mal à voir l'intérêt d'y envoyer pénélope ou boulet alors qu'ils pourraient nous faire de chouettes notes de blog à la place, et dans le cas de Boulet, de beaux albums... Mais j'attends de voir ce qu'Erwann Surcouf fera pour râler complètement ou passer outre ma mauvaise foi et avoeur que c'était quand même sympa. ^^
  • 35)Message de milou posté le 19 May 2012 à 09:37:33
    Y a un truc que je pige pas sur la page de france inter... Erwann Surcouf est censé faire des dessins aussi ? Il n'arrive que la deuxième semaine ?
  • 36)Message de luxsword posté le 19 May 2012 à 09:41:08
    Les marques, on ne peut pas nier qu'elles existent, mais à partir du moment où elles sont citées, ça leur fiat de la publicité. Certains blogueurs qui font des petites vidéos sensées être drôles gagnent des sous comme ça. Des ats de films font maintenant du placement produit. Donc mentionner une marque n'est pas anodin. Après, dans le cas présent ,vu que c'est du dessin un petit peu de "reportage", toutes proportions gardées, ça me semble légitime de laisser le nom. ça aide à comprendre la situation. Pour ce qui est des blogs bd transformant les noms, par contre, je trouve ça à la fois rigolo et juste. Et puis quand je vois que les manuels de mes élèves font un peu pareil, en inventant des noms dans les énoncés de problèmes, ça me fait rire. Je crois que tout le monde s'accorderait pour dire que dans des manuels, ce serait naze de chez naze de laisser de vraies marques. La situation est un peu différente, bien sûr, mais je vois pas d'hypocrisie à modifier les noms, ici ou ailleurs.
  • 37)Message de Barbu posté le 19 May 2012 à 10:42:47
    ça donne pas super envie d'y être vu comme ça... :S Il est où le charme du 7ème art ? (Chouettes dessins dans le bonus ! J'adore.)
  • 38)Message de boulet posté le 19 May 2012 à 13:06:42
    Bon, pour revenir sur les marques, il ne faut pas mélanger deux choses: la représentation du quotidien et le placement de produit. Caser une marque dans un film ou une BD/un blog pour lui faire de la pub contre de l'argent, c'est du placement de produit. Montrer une rue avec ses enseignes, ses panneaux, c'est juste montrer une rue, ce n'est pas "faire de la pub à..." Demandez-vous simplement si dans un film, vous vous poseriez la question: faudrait-il flouter ou remplacer toutes les marques, toutes les enseignes ? Fabriquer des voitures "neutres" ? Des vêtements sur mesure qui ne porteraient aucun logo ? Il y a en ce moment une sorte de débilité ambiante sur le sujet. A chaque fois que je montre une marque, que je représente un magasin, j'ai le droit à des messages de type "Haaan tu leur fais de la pub" ou "bravo le placement de produit". Il faudrait vraiment apprendre à séparer mentalement ce qui est de l'ordre du discours et de la représentation. Je me souviens qu'aux Arts décos on avait dû dans le cadre de je ne sais plus quel exercice dessiner un petit déjeuner. J'avais dessiné un truc générique: une boite avec "chocolat" dessus, des céréales de type "Choc'Corn"... A côté de moi Lisa Mandel avait dessiné un petit dej' avec une boîte de Corn Flakes et un des gamins disait "passe-moi le banania". J'ai réalisé à ce moment là que c'était ce qui me manquait pour avoir un truc vivant et RÉALISTE. Un lecteur ne "croira" pas le petit dej générique, ça a le même potentiel empathique que la boîte "lessive ordinaire" dans les pubs. Rien qu'en lisant la phrase "passe-moi le Banania" en revanche, j'étais replongé dans la véritable ambiance des petits dej' de mon enfance. Quand on représente le quotidien, on DOIT mettre les marques. Elle font partie du quotidien. Prenons l'exemple des années 80. Vous passeriez vraiment à côté de quelque chose si vous censuriez les mots "Rubik's Cube", "Tang", "Banga", "Belle des Champs", "Amstrad". Les marques sont des repères chronologiques. Avec la mode des cafetières expresso qu'il y a eu ces dernières années, dans quelques temps peut-être que Nespresso aura ce côté "début des années 2010". Dès lors, en regardant les dessins de cette époque, le fait que la marque soit citée aura encore plus de sens. Une dernière chose, j'ai souvent la question "mais tu as le droit de faire de la pub comme ça ?" Déjà: je ne fais pas de la pub. Faire de la pub, c'est chercher à vendre le produit. Là par exemple je ne cherche pas à vendre du Nespresso, et ils ne m'ont pas payé pour ça, je montre juste qu'ils ont un café à Cannes. En revanche j'ai fait de la pub à quelqu'un: j'ai fait de la pub à des films. Des grands dessins qui disaient en substance "vous devriez aller voir ce film". Là encore personne n'a été choqué. Donc vraiment, quand j'écris mal et vite "Nespresso" sur un mur, il faut vous détendre, ça ne va pas envoyer une horde incontrôlable de lecteurs-zombies acheter du café. Deuxièmement: oui j'ai le droit. Si je voulais foutre une immense bannière Nespresso sur un dessin, je pourrais. Je ne suis pas une chaîne télé du service public. On a tout à fait le droit de citer des marques sur le net. Le seul risque de procès que j’encoure de la part d'une marque, c'est en cas de diffamation, si je porte atteinte à leur image. Voilà pour les marques. Concernant la remarque de Luxword concernant l'exercice: il ne s'agit pas d'être drôle. Le but est de montrer quelques aspects moins représentés du festival. A aucun moment France Inter ni moi n'avons annoncé "vous allez voir, vous allez vous fendre la gueule". Concernant la remarque "pendant ce temps il pourrait faire des notes de blog ou des albums", je ne sais même pas quoi te répondre. Je te propose de venir chez moi organiser un peu mon emploi du temps et mes sorties selon tes envies parce que je sens bien qu'il y a quelque chose qui cloche et que tu n'es pas pleinement satisfait. Il faudra me souligner en rouge les trucs qui te paraissent pertinents ou non, histoire que je refasse pas (comme ici) la gaffe de choisir quelque chose qui me change de mon ordinaire et m'intéresse. Et pour terminer: Oui, Erwann arrive en deuxième semaine ! Moi je repars demain !
  • 39)Message de Fredichon posté le 19 May 2012 à 13:45:08
    J'y crois pas : j'ai été First... et même Second suite à une erreur, *écrase une petite larme*. Si j'avais su, j'aurais cherché un truc un peu plus pertinent et surtout moins trivial. Quand je vois que tu te souviens encore du Tang que dans ma famille on mangeait à la petite cuillère sans même prendre la peine de le diluer dans l'eau, ça me titille la fibre nostalgique. Merci, M. Boulet, de revisiter ces chroniques générationnelles d'une plus belle manière que je ne saurai jamais le faire (c'est pas forcément le cas de cette note mais... ce ne sont pas les exemples qui manquent sur ton blog)
  • 40)Message de LeViking posté le 19 May 2012 à 13:53:21
    Pour répondre à Barbu, le "charme du 7ème art", il est dans les salles. En dehors, c'est exactement ce que dessine Boulet : la foire aux T-shirt gratos, aux cafés gratos, aux starlettes... Cannes, c'est un mélange bizarre de trucs très vulgaires et de films hyper exigeants et subtil (genre "Student").
  • 41)Message de luxsword posté le 19 May 2012 à 13:58:23
    1. S'il fallait montrer clairement qu'on veut vendre quelque chose pour faire de la pub, le placement produit rémunéré n'existerait pas. Parce que justement dans ces cas là, les marques sont là juste comme ça, l'air de rien, mais là quand même. Et si ça n'avait aucun impact, ça ne serait pas rémunéré. 2. Dans ce cas précis, j'ai rien contre le fait de caser nespresso, comme je l'ai indiqué. 3. Concernant le fait que ce ne soit pas drôle, j'ai bien compris que ce n'était pas le but recherché de vos dessins. Mais je répondais à un autre commentaire qui encensait votre boulot pour mieux taper sur celui de Pénélope l'an dernier, ce que je trouve injuste. 4. "Concernant la remarque "pendant ce temps il pourrait faire des notes de blog ou des albums", je ne sais même pas quoi te répondre. " Y a rien à répondre, je me contentais de réclamer ce que je préfère, avec de la mauvaise foi évidente (et mentionnée), dommage que l'humour ne soit pas passé. Vous faites ce que vous voulez de votre temps, c'est tellement évident que je l'ai peut-être pas souligné. Perso, ça ne m'emballe pas, que ce soit cette année ou l'an dernier, je vois pas trop l'intérêt pour france-inter et désolée que ça vous chiffonne autant. Mais si vous vous amusez et qu'on a droit à des dessins, c'est cool. A l'évidence, encore une fois. 5. Merci pour la précision concernant Erwann Surcouf.
  • 42)Message de ray posté le 19 May 2012 à 15:24:27
    Chere Boulet, combien avez vous touché pour citer Surcouf informatique dans plusieurs notes ? ils vous ont payés en Kilobytes ou en Méga-octects ? :) une polémique sur une marque dans un de vos dessins je la classe au même niveau que la soi disante polémique sur Cecile duflot en Jean au conseil des ministres. Messieurs les censeurs il faudrait élever un tant soit peu le débat. Longue vie à Boulet
  • 43)Message de Balbylon posté le 19 May 2012 à 15:25:52
    Moi je dis que rien que pour avoir la photo de Boulet en costard, ça valait le coup ce voyage à Cannes.
  • 44)Message de Juliomacba posté le 19 May 2012 à 16:24:33
    Très belle pages. J'adore la dernière note évidement. Bonne idée la photo du jour avec le matos et les pinceaux. :)
  • 45)Message de Jacques C posté le 19 May 2012 à 16:38:51
    Oula ! il ne faut pas vous fâcher, m'sieur Boulet. Ce qu'on en disait, c'était pour discuter... 1) Vous reconnaissez implicitement qu'une réflexion sur le fait d'indiquer ou pas les marques n'est pas illégitime, puisque... vous avez vous-même changé d'avis sur le sujet (vous avez d'abord maquillé les noms, avant de choisir de les conserver). Ayant vous-même adopté pendant un temps une autre approche, vous admettez donc que la réponse à cette question ne va pas de soi, et que des avis divergents sont possibles et argumentables ! Ou bien alors, parce que "vous colleriez bien volontiers des baffes à votre 'moi' passé", vous vous rattrapez en les collant à ceux qui défendent aujourd'hui ce qui fut votre position hier ;-) ? 2) Il est un peu étonnant que cet échange ait eu comme origine ma remarque du commentaire n°8... car j'avais précisément exprimé un regret personnel, et insisté ensuite sur le fait que c'est une question de choix artistique et personnel (si je parlais en plaisantant de "faute de goût", c'est bien pour placer la discussion sur le terrain subjectif et non pas du jugement moral ou je-ne-sais-quoi). Je conçois bien que d'autres commentateurs aient pu, à d'autres occasions, être accusateurs ou moralistes, mais ce n'était pas le cas ici. 3) Pauvre Luxsword, qui ajoutait sans agressivité sa pierre à la discussion et qui défendait Pénélope, et qui "prend" bien au-delà de son intention... Je te soutiens moralement. 4) Sur le fond : j'entends l'argument de l'ajout d'une contextualisation précise ("passe-moi le banania"). Là, OK. Mais cela rejoint quand même ce que j'écrivais plus haut et que je maintiens : un dessin ne montre jamais le réel "tel quel", et le fait de choisir de mettre telle ou telle chose en évidence n'est pas contingent. Contrairement à une photo qui saisit "à plat" et que le cerveau interprète lui-même et filtre lui-même en la voyant (souvent en ne remarquant PAS les marques), un dessin effectue déjà un pré-filtre (et le cerveau, ensuite, le lit dans ses moindres détails). C'est l'essence-même de l'art que de flitrer le réel, et de proposer le "point de vue" de l'auteur ! Le reportage apporte toujours un point de vue *. C'est normal et nécessaire. Il peut donc être logique de laisser les noms de marques (pour que ce soit "daté", en effet, et donc plus parlant, plus vivant, pourquoi pas) ou de les enlever. Je ne crois absolument pas qu'il existe une règle générale, et encore moins que le fait de les retirer soit forcément crétin (pas plus que le fait de les laisser). * Interrogé par un journaliste qui lui disait que le petit Jojo était bien sûr le favori de l'instituteur, le réalisateur du documentaire Être et avoir avait répondu (de mémoire) : "Absolument pas. C'est évidemment mon chouchou, mais pas celui de l'instituteur". Ce personnage avait accaparé l'attention... parce que le réalisateur l'avait voulu dans son montage, mais il n'accaparait pas l'attention de l'instituteur dans la vie quotidienne de l'école. ------------------- J'abonde la remarque de Balbylon. Ne serait-ce que pour avoir une photo de Boulet en costard et noeud-pap, ça valait le déplacement. À titre personnel, je préfère les carnets de voyage où Boulet se met en scène, ce qui nous permet de toucher du vécu plus dense (et toujours truculent) que ces dessins d'observateur distant. Mais d'autres pourront dire le contraire... et le plus important est que Boulet prenne son pied en faisant ça. Pour la grandeur de l'histoire de la BD, je préfèrerais que Boulet passe tout son temps à dessiner des oeuvres inoubliables - mais pour la vie réelle du Boulet humain, je comprends évidemment qu'il puisse être plus important de boire un coup avec des copains, d'aller découvrir le festival de Cannes, etc., et je lui souhaite de toujours faire passer ça avant. D'ailleurs, pourquoi perds-je mon temps à écrire sur un blog au lieu de pondre des chefs-d'oeuvres :-) ? Je pense que luxsword ne voulait pas dire autre chose, mais a oublié d'ajouter la précision que j'ai ajoutée ici derrière mon tiret d'incise.
  • 46)Message de boulet posté le 19 May 2012 à 17:15:02
    Jacques C: Oué je sais, la réponse était beaucoup plus agressive que nécessaire. C'est une histoire de phénomène d'accumulation: parfois quelqu'un me fait une remarque innocente, même pas méchante, mais que j'ai eu 250 fois avant et du coup paf, je pars au quart de tour. J'imagine qu'il faut rapprocher ça de la réaction d'un vendeur qui pète les plombs quand on lui pose cinquante fois la même question dans la journée, même si le dernier client n'est pas plus méchant ou responsable que le premier ! Bref, tout ça pour dire qu'en plus, c'est souvent aux "réguliers" comme Luxsword et vous que j'ai tendance à répondre. Mea Maxima Culpa. Je plaide coupable avec pour circonstances atténuantes Cannes et une semaine de nuits à 4 heures de sommeil. Pour en revenir plus sereinement au débat, je maintiens ce que j'ai dit. Le choix de masquer ou déformer les noms de marque vient souvent d'une sorte d'idée préconçue qu'on n'aurait pas le droit de les citer directement. Or c'est faux. J'ai arrêté quand je me suis rendu compte que ce n'était pas le cas, avec des exceptions (quand je ne voulais pas montrer une marque sous un jour trop favorable. L'histoire avec le Kinder géant par exemple: le propos poétique et mignon aurait donné à l'ensemble un aspect trop laudatif. Ça aurait fait "ouaaah Kinder c'est beau c'est magique". J'ai préféré mettre un faux nom, pas pour dire "je cache la marque pour ne pas avoir d'ennuis" mais pour dire "ceci n'est pas une pub Kinder".) En termes de reportage, en revanche, je pense au contraire que ce choix était indispensable: le bar Nespresso, c'est un truc typique du palais, où tout le monde vient prendre son café. Si c'était juste "du café gratos" ce n'était pas pareil: on ne saurait pas pourquoi il est gratuit. Est-ce le festival qui paie ? Est-ce que c'est là toute l'année ? La marque permet une lecture complète de l'image: une marque a sponsorisé le festival et l'occupe avec ses stands. C'est une histoire différente. Pour moi la règle est d'être cohérent: si je représente des gens de notre époque, je dois mettre des Nike, du Célio, il doit y avoir des Fnac et des Virgin dans la rue. Parce que ça fait partie de notre époque. Les cacher c'est se priver d'une part de réalisme et d'efficacité. Prétendre parler du quotidien sans citer de marques "pour ne pas citer de marques", je le maintiens: je trouve ça idiot. Après il y a plein de cas particuliers où ça peut se justifier, mais ce n'est certainement pas une "faute de goût" de citer une marque. Jacques, j'en suis désolé, mais je pense que la faute de goût est de le faire remarquer, parce que par ce geste vous sous-entendez une complaisance de ma part, voire une manœuvre publicitaire :)
  • 47)Message de Jacques C posté le 19 May 2012 à 17:48:38
    @ Boulet : Pas de souci, je me doutais bien que nous étions la goutte d'eau arrivant au mauvais moment... Il y a toutefois manifestement un gros malentendu sur ma formule "faute de goût", lequel explique sans doute que vous ayez accordé autant d'attention à ce commentaire anodin. Loin de moi l'idée de soupçonner une complaisance ou une manoeuvre publicitaire (d'ailleurs, je crois que personne, dans ce "fil", n'a abordé le possible aspect publicitaire... mais d'autres ont largement dû le faire auparavant puisque vous y répondez plus haut et puisque vous l'évoquez à nouveau). J'ai suffisamment lu vos notes et vos commentaires pour ne pas avoir le moindre soupçon de ce type à votre égard. Je ne pensais pas que vous puissiez l'interpréter ainsi (d'autant que je disais seulement que je trouvais "un peu dommage", sans aucune accusation), mais c'est certainement un effet de la dissymétrie auteur-lecteurs : vous ne pouvez pas deviner ce que nous comprenons de vous, alors que nous sommes tentés de nous exprimer comme si nous nous connaissions. Sincèrement, je partais d'un état implicite de "confiance sur l'intention", et voulais seulement noter que je trouvais dommage votre choix (d'où la "faute de goût", qui est évidemment une formule volontairement de mauvaise foi puisque subjective !, et puis elle permettait d'éviter de faire toujours des compliments, parce que bon, hein). Comme je l'ai expliqué ensuite, il me semblait que l'important était la bousculade, et j'avais donc été surpris de voir mon oeil attiré par ce nom dont je ne voyais pas l'intérêt. Comme déjà dit plus haut, je comprends tout-à-fait ce choix si votre but était aussi de montrer la présence des mastodontes économiques dans les à-côtés du festival. Cette seule réponse suffit à justifier votre choix. Mais bon, la prochaine fois je repenserai au fait que vous revendiquez d'utiliser les techniques et les codes graphiques à bon escient et en conscience [cf. cette note], et que cela vaut aussi pour votre mise en scène et votre cadrage. À partir de là, votre choix n'est plus une "faute de goût" mais un éclairage volontaire et indiscutable - et je conçois que, de ce point de vue, ma remarque ait pu vous vexer, puisque je n'aurais jamais dû douter qu'il y ait une intention consciente dans le fait d'afficher cette marque.
  • 48)Message de ormib posté le 19 May 2012 à 19:24:27
    Boulet, je suis d'accord avec vous, c'est idiot de masquer les marques à tout bout de champ. Mais est-ce que ce n'est pas un peu obligatoire ? Vous avez l'air de dire que c'est légal de dessiner une marque alors que j'entends souvent parler de cinéastes qui sont obligés de flouter ou couper un plan à cause d'une marque qui passe inopinément dans le champ. Du moins tant que la marque n'a pas payé pour apparaître. Si ce n'est pas illégal, tant mieux. Et le student, alors. Bien ? J'avais vu deux films d'Omirbaev qui m'avaient bien plu (Kairat et Kardiogramma).
  • 49)Message de Clair de Plume posté le 19 May 2012 à 19:32:14
    Je n'avais pas vu l'enseigne "Nespresso". J'ai juste apprécié la virtuosité avec laquelle était croquée cette horde de gougnafiers se précipitant pour obtenir un café gratos et la manière dont était rendu l'affolement des serveuses.
  • 50)Message de Alex Knisely posté le 20 May 2012 à 07:26:57
    A cracking good volley, point after point well-played, both Boulet and his commentators making and returning excellent shots, and fascinating to observe -- I can imagine Bernard Pivot umpiring. Stephen King's stories are peppered with samplings of popular culture. They permit engagement on the "Banania level" - they provide the granularity, the specificity that establish the sensation of THIS TRULY HAPPENED. Important to have Banania at the table, important to have Post Toasties in the bowl, when the child spooning up the cereal has just seen his schoolfriend eaten by a monster: A monster as actual as the Banania. (Marianne Moore: "Imaginary gardens with real toads in them.") Of course King is himself now a brand, offering a reliably entertaining mix of observation and fantasy. One may not know what the story told will be, but one can be assured, in buying a "Stephen King novel", of an exciting read. One may not know what is inside today's version of "Notes", but one calls up the webpage confident that one will be amused. Is it significant that G.R. presents himself not only as "Boulet" but also as "Bouletcorp"?
  • 51)Message de Ainour posté le 20 May 2012 à 11:06:53
    Big Up depuis le KIRGHIZISTAN! Ouai on est comme des fous que tu ais parlé de Darezhan! Comment est le film? On milite pour la bédé ici ... mais c'est pas facile. Ainour (& les compères, qui viennent TRES frequement se fendre la gueule sur ce blog)
  • 52)Message de Bénédicte-que-vous-voyez-tous-les-ans-à-Saint-Malo posté le 20 May 2012 à 11:28:00
    Bonjour, Eh bien, c'est trépidant, Cannes. Et le blog aussi. On peut savoir qui est la charmante jeune femme auprès de qui vous vous êtes fait photographier, le 1er soir ? (désolée, je ne suis pas physionomiste, un jour, je n'ai pas reconnu ma voisine dans la rue, mais j'assume...) Sinon, est-ce que les gens qui postent au sujet des notes "cannoises" sont les mêmes que ceux qui postent "habituellement" ? Avez-vous vu des "stars" ? Et avez-vous eu des autographes ? et des cafés gratuits (lol) ? et tout un tas de cadeaux publicitaires (il paraît que c'est un sport, là-bas, il y a tout un tas de marques qui viennent faire leur pub, distribuer échantillons et goodies). Avez-vous pu voir des films en avant-première et participer à des interviews ? Au fait, c'est lequel le plus éprouvant : Cannes ou Angoulême ? Bon retour (et bon dodo, car je pense que vous risquez de faire un marathon du sommeil en rentrant). Bénédicte
  • 53)Message de Lululaouff posté le 20 May 2012 à 11:58:56
    Pour ma part, je n'avais pas remarqué qu'il y avait écrit Nespresso sur le stand. C'est en lisant les commentaires que je l'ai découvert... Ces dessins sont supers et donnent une bonne idée de l'ambiance ! De plus, ils sont bien mis en valeur sur la page de france-inter
  • 54)Message de Sof posté le 20 May 2012 à 15:42:27
    Bonjour, quelle polémique cette histoire de marques... Je regrette seulement que notre cher Boulet en soit venu à devoir se justifier sur ses choix. Après tout ça n'est pas parce qu'il publie sur le net ou en albums papier qu'il appartient au lecteur. Seule sont oeuvre lui appartient; au lecteur de l'apprécier ou non, mais en aucune manière nous ne pouvons nous permettre de lui faire des leçons de morale sur ses choix artistiques et ses partis pris. Rien de profondément contraire à l'intégrité des hommes et femmes représentés ne transparaît dans ses dessins. Bien au contraire je crois distinguer une réelle curiosité bienveillante à l'égard de ses semblables à travers eux. Je me demande comment vous réagiriez si lui se permettait de venir vous faire sa petite leçon agaçante dans votre vie professionnelle ou personnelle (puisqu'il en a été question l'air de rien). Je tiens seulement à remercier l'auteur pour son talent et la seule raison qui pourrait me mettre en désamour avec lui seraient des propos racistes, sexistes, homophobes, bref, loin de ce qu'il est. Du moins je le pense. Il me semblait plus judicieux de se concentrer sur le fait de la pathétique ruade sur les cafés gratuits (quels qu'ils soient) et ce que cela en dit assez long sur l'espèce humaine... Auriez-vous vraiment aimé vous retrouver écrasés par cette masse? Tout ça pour du café. Si c'est une question de prix exorbitants pratiqués par les commerçants de Cannes pendant la quinzaine, alors posons-nous la question de la réelle importance et l'utilité de cet "évènement".
  • 55)Message de Jacques C posté le 20 May 2012 à 20:42:23
    @ Sof : Vous êtes sérieuse (ou sérieux ?) lorsque vous parlez de "leçons de morale sur ses choix artistiques et ses partis pris" ?!? Je vous invite à un exercice simple, qui demande uniquement de la bonne foi : relisez mes commentaires. Et si nécessaire, en vérifiant le sens des mots employés. Je serais curieux de voir où vous pourriez bien trouver la moindre once de "leçon de morale" dans mes remarques. Vous n'avez peut-être pas remarqué, mais il est fréquent de discuter sur les choix artistiques (de Boulet ou de tout autre auteur), à tous niveaux. Cela s'appelle la critique d'art et c'est le lot de toute oeuvre publique. D'une part cela n'implique ni leçon ni morale, d'autre part l'avis que j'ai exprimé ici est dix fois plus modéré et respectueux que ceux qui parsèment les notes et prétendent conseiller à Boulet de faire plutôt tel ou tel type de notes (je ne conseillais d'ailleurs strictement rien, puisque j'exprimais uniquement un point de vue sans rien demander). Incidemment, c'est également grâce à ce type de discussions que les artistes peuvent expliquer leurs choix, et c'est loin d'être anodin puisque c'est même une dimension essentielle de toute oeuvre. Les biographes de Boulet seront ravis d'apprendre grâce à notre échange la parlante anecdote du Banania :-).
  • 56)Message de luxsword posté le 20 May 2012 à 21:24:13
    ...En revanche, les sus-dits biographes seront tristes d'apprendre que Boulet n'a jamais organisé son emploi du temps et ses sorties en fonction de moi et de mes envies. Ce qui est fort regrettable, tout le monde en conviendra, mais personne n'est parfait. ^^
  • 57)Message de mélanie posté le 20 May 2012 à 23:25:09
    On me dit que notre amie luxsword se fait gronder, j'accours donc... pour constater que je ne sers plus à grand-chose. Je dirais donc seulement que pour ma part, c'est le côté "incubateur" du blog que je trouve très chouette : on ne sait jamais ce que va être la prochaine note et c'est ça qu'est bon ! Côté marques... C'est vraiment un débat intéressant, et ce que vous dites sur une représentation honnête du réel est assez convainquant... Mais je sais pas trop pourquoi, il y a un truc qui me gêne. Bon, je n'ai pas d'argument, votre raisonnement se tient très bien ! Je crois que je suis contre par habitude de râler contre les marques et la pub... :) En revanche, dire "je fais de la pub pour des films et personne me le reproche", ce n'est pas un argument valable, sauf votre respect, monsieur Boulet. Un film, et une marque de café, c'est pas du tout la même chose. Quand même.
  • 58)Message de Anonymous posté le 21 May 2012 à 02:17:54
    @mélanie Ce qui gêne c'est une l'habituelle culpabilité mal placée qui existe chez beaucoup, un hérissement de poil face à la consommation et à la mercatique, une réaction urticante qui donne envie naturellement de beugler contre. Le jour ou ce genre de sensation envahissante disparaîtra n'est pas encore là... Dommage.
  • 59)Message de Jacques C posté le 21 May 2012 à 11:37:24
    @ Anonyme n°57 : Pensez-vous sincèrement que le "hérissement de poil face à la consommation et à la mercatique" relève d'une "culpabilité mal placée" ? Quelle confusion étonnante ! Ce hérissement de poil n'a strictement aucun rapport avec la morale, et encore moins avec la "culpabilité" (que vient-elle faire là ?!?). Alors bon, si réellement vous confondez les deux, si pour vous une critique politique (au sens noble du terme), anthropologique et psychologique de la société de consommation et du mercantilisme... est assimilée à de la morale et à de la culpabilité, nous discutons sur deux plans totalement différents et vous ne risquez pas d'entendre ce que mélanie ou moi-même pouvons vouloir dire. Je vous invite alors juste à réfléchir à cela : admettez que nous n'ergotons pas, admettez que nous sommes sérieux et de bonne foi, et commencez à imaginer que cela n'a peut-être rien à voir avec la morale ni avec la culpabilité (pour ma part, je peux concevoir l'amalgame avec la morale, même s'il est injustifié ici, mais je ne comprends même pas ce qui pourrait faire croire qu'il y ait ici de la "culpabilité").
  • 60)Message de May posté le 21 May 2012 à 11:53:21
    J’ajoute, loooongtemps après, que ce n’est pas parceque je trouve Boulet plus « pointu » (bizarre ce mot, hors contexte) que j’ai trouvé mauvais ce qu’avait fait Pénélope Bagieu l’année dernière. Ça n’avait rien à voir, et oui, c’était plus amusant. Ça m’apprendra à poster sur des forums alors que je n’en ai pas l’habitude, tiens. Leçon numéro un: ne pas hésiter à être très précis pour ne pas être mal compris! Bien, maintenant allons voir si Erwann Surcouff sera plus **** ou moins **** que ses prédécesseurs!
  • 61)Message de Leny posté le 21 May 2012 à 16:50:44
    Ahlala c'est complexe la vie de blogueur bd. Moi j'aime bien ces dessins la, on est pas obligé de se "fendre la gueule" à chaque dessin, c'est pas une obligation. En plus, quand tu est flemmard, ça te fait une ptite selection de films à regarder =D
  • 62)Message de mélanie posté le 21 May 2012 à 22:04:03
    Alors, je n'ai compris ni le commentaire de Anonymous n°57, ni la réponse de Monsieur mon confère C, que je salue bien. Cher Anonymous, si je me concentre fort, je déduis de tous vos mots compliqués (bravo pour ce "mercatique") que vous déplorez que le monde dans lequel les hommes seraient tous des capitalistes décomplexés n'existe pas encore, c'est ça ? J'ai de gros a-priori contre la pub parce qu'elle est payée par et fait vivre de grosses multinationales très méchantes qui ne font pas grand-chose pour les gens qui leur permettent d'exister, et vous avez l'air de trouver ça dommage... Si je vous ai bien compris, nous ne tomberons jamais d'accord, je le crains. -mais là on sort totalement du débat de départ qui était : pour ou contre la reprise d'une marque dans un dessin si la marque fait partie du paysage ? Après un jour de "réflexion" je rejoins m'sieur boulet, il serait idiot, contre-productif voire un peu niaiseux de tenter une censure.
  • 63)Message de Jan posté le 22 May 2012 à 10:32:54
    J'adore le dessin des cabines de visionnage au sous-sol, ça m'a fait pensé au dessin de Norman Rockwell "Le connaisseur" :) Merci Boulet.
  • 64)Message de ooxan posté le 23 May 2012 à 08:24:02
    comment ça on y mettait nos couilles ??
  • 65)Message de Anonymous posté le 24 May 2012 à 22:08:43
    En tout cas ces dessins et cette "polémique" m'ont marqué ;-D
  • 66)Message de Francois Ville posté le 24 May 2012 à 22:09:36
    En tout cas ces dessins et cette "polémique" m'ont marqué ;-D
  • 67)Message de Florian posté le 31 May 2012 à 10:31:36
    Dans cet extrait d’Un homme qui dort (dont j’imagine tout à fait une adaptation par monsieur Boulet), on y boit du N*** http://cavesdumajestic.canalblog.com/archives/2012/05/31/24383164.html (au bas de l'article) Et pourtant, Georges Perec, la société de consommation…
  • 68)Message de Nathan posté le 21 June 2013 à 17:44:17
    Bravo pour le site et j'ai trouve l'article tres interessant. Je vous conseille de lire egalement l'etude sur le marche de l'objet publicitaire en France en 2012. L'etude est e lire sur le site du Nouvel economiste : http://goo.gl/X2l1R. Les indicateurs semblent etre au vert malgres la crise. Surprenant non ?
  • 69)Message de Tzvetan posté le 4 January 2014 à 20:04:02
    Cette vidéo avec manchette, Malet et ADG m'a rappelé le débat de ces commentaires. http://www.youtube.com/watch?v=s4DAH2KfKw4&feature=youtu.be

  • ... Ou fouillez les notes classées par mois ci-dessous:

  • Si vous voulez voir d'autres choses, voici une liste de liens à découvrir. Essentiellement la BD mais pas "que". Un peu de musique, de graphisme, d'insolite...Bref, des liens sur lesquels je traîne souvent. (Attention, certains sont en anglais !)
  • Vous êtes ici au courrier des lecteurs... Si vous voulez m'envoyer un message qui ne soit pas public, utilisez la petite fenêtre ci-dessous, ça m'enverra un mail.
    Il y a beaucoup de questions qui reviennent très souvent... Par exemple sur l'eventualité d'un passage dans telle ou telle région, ou les dates de sortie d'album...Comme je reçois beaucoup de messages, je ne peux pas répondre à chaque fois ! Souvent, ces questions ont leur réponse dans la FAQ. Elle est juste en dessous, pensez à jeter un coup d’oeil !
    Précision : ce n'est PAS une adresse professionnelle ! Pour tout ce qui est invitations à des festivals, entrevues, projets... Merci de passer uniquement par mes éditeurs.

  • Votre email (obligatoire)

    Nom (obligatoire)

    Sujet

    Votre message

    Pièce jointe :

  • Contacts professionnels

    • Pour DELCOURT (

      Notes,  La Maison Close, Donjon,…

      )
      CONTACT
    • Pour GLÉNAT (

      Raghnarok, La Rubrique Scientifique, Tchô

      )
      CONTACT
    • Pour La BOÎTE à BULLES (

      Le Voeu de Marc/de Simon

      )
      CONTACT
    • Pour BRAGELONNE (

      Tous malades, Erik le Viking

      )
      CONTACT

    F.A.Q.

    • Q : Hé moi aussi je veux un beau site comme ça, vous me le faites ?

      WordPress est un logiciel participatif, normalement chacun peut reprendre un habillage et l’adapter, rien n’est “déposé”.

      Cela dit nous avons décidé de ne pas le mettre non plus en open-source. On s’est donné du mal pour faire un truc joli et on ne veut pas que ce soit repris n’importe comment par n’importe qui. Nous avons donc préféré nous dire que nous filerions l’accès à ce format d’habillage à des dessinateurs dont nous connaissons/apprécions le travail !

      Après, personnellement, je considère la partie WordPress comme le travail d’Arnold et je le laisse complètement décider de ce qu’il veut faire avec !

    • Q : Ouah quel joli blog, comment t’as fait ?

      Je n’ai pas fait grand-chose, à vrai dire !

      Au départ il était en flash, mais devant les nombreuses râleries des internautes, j’ai décidé de passer au tout-lisible-partout. J’ai essayé d’apprendre WordPress, et au bout d’une journée j’annonçais “J’ai réussi à écrire “Bouletcorp” en bleu sur fond blanc, ça va être plus long que prévu !”.

      Sur ce un internaute, Arnold, s’est proposé pour la partie programmation. Il était enthousiaste et efficace, voilà le résultat ! Moi j’ai juste rempli de dessins !

    • Q : J’ai une super idée de scénar pour une note, je te l’envoie et tu la dessines, ok ?

      Alors non merci… Je trouve ça sympa mais le blog c’est vraiment ma petite cuisine solitaire à moi, je veux pas qu’on me propose des idées, quand bien même elles seraient excellentes que je n’en voudrais pas !

    • Q : Est-ce qu’on peut trouver les histoires du blog en album ? Tu n’avais pas dit que tu arrêtais ça?

      A l’heure actuelle (été 2014), il y a huit tomes sortis, aux éditions Delcourt, collection Shampooing.

      Tome 1 « Born to be a Larve »,

      Tome 2 « Le petit théâtre de la rue »,

      Tome 3 « La viande c’est la force »,

      Tome 4 «Songe est mensonge »,

      Tome 5 « Quelques minutes avant la fin du Monde»,

      Tome 6 «Debout mes globules ! »,

      Tome 7 “FormicaPunk”,

      Tome 8 “Les 24 Heures”,

      le Tome 9, “Peu d’Or et Moult Gueule” est à paraître en octobre 2014 (vers le 24, je crois).

      Ce tome 9 est un “repentir”, j’avais prévu d’arrêter de faire des albums à partir du 8, voilà pourquoi:

      Le blog a beaucoup évolué depuis sa création il y a dix ans (eh oui, ça nous rajeunit pas). De vide-poche/fonds de tiroir il est passé à support d’écriture. En gros, au début j’y mettais ce qui ne valait pas selon moi la peine d’être publié, et ensuite j’y écrivais des histoires finies, sans ce côté “petit truc sur un coin de table”. Et ça prenait beaucoup de temps. Au bout d’un moment j’en ai eu marre de cette obligation de poster et j’ai dit “bon j’arrête cette formule, je vais refaire n’importe quoi dans tous les sens”. Or, il s’est avéré que non. J’ai continué instinctivement à faire des histoires. Les petits dessins/fond de carnets je les ai mis sur Tumblr (bouletcorp.tumblr.com) et donc la “nouvelle formule” ressemble en fait beaucoup à l’ancienne.

      Bref, j’avais assez de pages pour faire un tome 9. Trop, même. J’ai genre déjà 70 pages du tome 10, il existera donc probablement un jour. (Il me faut 150 pages pour faire un tome, vu que sur les 190 pages, il y a d’habitude environ 40 pages d’inédits que je fais pour l’occasion)

       

    • Q : C’est joli ce traitement, c’est quoi la technique ?

      La plupart du temps, c’est du feutre tubulaire (Rotring ou Mg Aristo) sur carnet. Parfois il y a de l’aquarelle par dessus (non, l’encre Rotring ne bave pas. Pas trop en tout cas).

      Quelques notes sont des peintures numériques, c’est à dire réalisées directement à la tablette graphique sur Photoshop.

      Ces dernières années je suis passé au stylo plume “Carbon Pen Ultimate”

    • Q : Qu’est-ce que tu utilises comme matériel ? J’aimerais connaitre la marque de tes feutres, stylos, crayons, papiers, pinceaux, slips, encres, aquarelles, gommes…

      Je n’aime pas parler matériel, déjà parce que ça me force à citer plein de marques et que je n’y tiens pas. J’utilise la plupart de mon matériel par défaut, simplement parce que ce carnet est le premier qui me soit tombé sous la main. Quand je vais au magasin de matériel, je demande “je voudrais de l’aquarelle”, je ne demande pas de marque. Pareil pour le papier. Pour les feutres je les essaie sur place et je prends ceux qui me plaisent. Pour les pinceaux j’en ai deux ou trois que j’utilise depuis près de cinq ans, ils sont mâchonnés, je ne vois même plus la marque.

      Le seul truc un peu récurrent c’est le Rotring isograph 0.35, que j’utilise assez souvent. Il existe quasiment le même moins cher, le Mg Aristo 0.35. Ce sont mes stylos qui font plein de petits traits. Sur les dernières années c’est un nouveau stylo (il y a même une note qui en parle) c’est le Carbon Pen Ultimate. Voilà vous savez tout.

    • Q : C’est bientôt l’anniversaire du neveu de ma belle-soeur: tu lui envoies un dessin, ça lui ferait tellement plaisir !

      J’aimerais vraiment pouvoir faire plaisir à tout le monde. Mais c’est impossible.

      Je travaille beaucoup sur des scénars, des albums, et je fais du blog (Qui, maintenant qu’il est publié, peut être vu comme du travail d’avance). À côté de ça je dessine encore. Pour des copains, pour des trucs des machins. Pour faire des recherches.

      Malgré tout il me reste du temps libre, mais ce temps libre j’en ai besoin. J’aime bien comme tout le monde regarder des films, des séries, ou tout simplement glander chez moi. Donc ce temps libre je le garde jalousement. J’en suis désolé mais ne peux donc pas répondre à ces mails, même si je suis toujours flatté quand on me demande, bien sûr… La raison est que je reçois ce genre de demandes cinq à dix fois par semaine et que ça me prend trop de temps d’expliquer à chaque fois, en m’efforçant de ne pas trop passer pour un connard (cette FAQ n’a pas aidé ! Sauf que maintenant la plupart des mails terminent par “je sais que tu ne fais pas ce genre de dessins d’habitude, mais qui ne tente rien n’a rien !) :)

      Les moments où je fais des dessins pour faire plaisir, ils existent, ce sont les séances de dédicaces. J’en fais beaucoup, il y a vraiment moyen de me rencontrer si on le veut. Mais par correspondance je ne peux pas. Pas le temps, pas l’envie, pas l’énergie pour !

    • Q : J’ai une petite entreprise / je suis étudiant / Je monte un projet / et j’aurais besoin d’un designer pour refaire le logo de la boîte / trouver un visuel pour notre congrégation / travailler sur la partie graphique… On a un petit budget et on voudrait que tu le fasses

      Mon travail dans la BD m’occupe déjà beaucoup, je ne fais donc pas de boulots de commande. Il peut arriver que j’en accepte un de temps en temps si vraiment l’idée m’amuse, mais globalement, pour tout ce qui concerne les logos et autres ce n’est vraiment pas la peine de me demander…

      Concernant les budgets, je voudrais préciser une chose plus générale (après tout si vous lisez cette question, c’est peut-être que vous cherchez un dessinateur, et qu’après moi vous allez en contacter un autre) : le dessin c’est un métier. Si vous voulez des dessins, il faut prévoir un budget-dessins. J’ai reçu beaucoup de demandes de dessins qui commençaient par “malheureusement nous avons un budget réduit et la partie programmation coûte cher…” ou alors “nous espérons que le site rapportera assez pour pouvoir vous payer très vite”. Je ne réponds même plus à ça.

      Imaginez-vous écrire à l’informaticien “malheureusement nous avons un budget réduit et la partie graphique coûte cher…” pour lui demander de programmer à l’œil. C’est idiot, non ? Eh bien dans l’autre sens, c’est pareil.

      Mon conseil si vous voulez être un bon commanditaire et non un exploiteur: ayez une somme honnête à proposer au dessinateur dès le départ. À lui d’accepter, de négocier ou de refuser ensuite. N’y allez JAMAIS la bouche en cœur et les mains vides.

    • Q : Je suis journaliste / étudiant / organisateur de festival et j’aurais besoin de te contacter pour faire une interview / un devoir en classe / t’inviter au festival « moules et bulles »

      Comme indiqué plus haut, le formulaire de mail est un formulaire personnel, non professionnel: si vous souhaitez une rencontre pour un article ou alors me contacter pour un festival, une conférence ou autre, je vous saurais gré de passer par l’attaché de presse ou le responsable évènementiel de la maison d’édition concernée. (Pour tout ce qui concerne le blog: Delcourt, donc !)

      C’est -j’avoue- un peu pour filtrer les demandes pas sérieuses, mais aussi surtout parce que j’ai un cerveau en polystyrène et que j’oublie tout, donc si je gère moi-même, j’ai tendance à zapper les dates, ou alors à accepter deux trucs le même jour… Bref, l’organisation c’est l’enfer pour moi.

      Concernant les interviews qu’on me propose de temps en temps, c’est un exercice que je trouve plutôt désagréable, je préfère autant que possible éviter de parler moi-même de mon travail. J’ai eu beaucoup de mauvaises surprises en la matière (propos écourtés, déformés, caricaturés) et du coup j’ai tendance à refuser systématiquement, ou alors à trier beaucoup. Là encore, la charmante Maud chez Delcourt fait du très bon boulot, me propose tout ce qu’elle a reçu d’invitations, et nous faisons un planning ensemble.

    • Q : Alors comme ça tu fais des albums ? Y’a quoi, en gros ?

      J’ai fait à ce jour :

      Chez Glénat :

      -Raghnarok

      Tome 1 : Dragon Junior

      Tome 2 : Fées et Gestes

      Tome 3 : Terreurs de la nature

      Tome 4 : Légendes urbaines

      Tome 5 : Tempus Fugit

      Tome 6 : Casus Belli

      -La Rubrique Scientifique

      Tome 1

      Tome 2

      Tome 3

      -Le Miya (avec les participations de Reno, Julien Néel et Libon)

      -Womoks (au scénario, dessins de Reno)

      Tome 1 : Mutant, suspends ton vol…

      Tome 2 : Le croiseur s’amuse

      Tome 3 : Albon, les brutes et les truands

       

      Chez La boîte à bulles :

      -Le vœu de…

      Tome 1 : Le vœu de Marc (coscénariste avec Nicolas Wild, dessin de Lucie Albon)

      Tome 2 : Le vœu de Simon (coscénariste avec Lucie Albon, dessin de Lucie Albon)

      -Amour et Désir (Collectif, sept pages sous l’identité d’Ella Forbin)

       

      Chez Delcourt :

      -Donjon (avec Lewis Trondheim et Joann Sfar au scénario, et Lucie Albon à la couleur)

      Tome 5 : Un mariage à part

      Tome 6 : Retour en fanfare

      -Notes

      Tome 1 : Born to be a larve

      Tome 2 : Le petit théâtre de la rue

      Tome 3 : La viande, c’est la force

      Tome 4 : Songe est Mensonge

      Tome 5 : Quelques Minutes avant la Fin du Monde

      Tome 6 : Debout mes globules !

      Tome 7 : Formicapunk

      Tome 8 : Les 24 heures

      Tome 9 : Peu d’Or et Moult Gueule (à paraître en octobre 2014)

      -Chicou-Chicou (sous l’identité d’Ella Forbin, avec Aude Picault, Domitille Collardey, Lisa Mandel et Erwann Surcouf)

      -Boule de neige (collectif des 24h de la BD d’Angoulême)

      -La Maison Close (collectif mené par Ruppert et Mulot)

      -La Page Blanche (au scénario, avec Pénélope Bagieu au dessin)

      -L’homme qui sauva le Monde – et autres sources d’étonnement (collectif, récits de Patrick Baud, avec Erwann Surcouf, Adrien Ménielle, Libon, Capucine, Marion Montaigne…)

       

      Chez Bragelonne :

      -Tous malades ! (illustrations avec d’un collectif mené par Neil Gaiman, avec Reno et Mélaka)

      -Erik le Viking (illustrations du livre de Terry Jones)

      -L’almanach illustré 2008. (textes de Laurent Genefort et Gudule)

      -Bordemarge (illustration de couverture du livre d’Emmanuelle Nuncq, collection Castelmore)

      -Les Stagiaires (illustration de couverture du livre de Samantha Bailly, collection Milady)

       

      Chez Nekomix :

      -Soupir (collectif)

      Tome 1, 2008

      Tome 2, 2009

      -Nekomix 7 spécial cinéma (collectif)

       

      Chez Barclay-Universal :

      -Repenti (Illustrations pour l’album de chansons de Renan Luce)

       

      Chez Fleuve Noir

      -Juste après Dresseuse d’Ours (Dessin de couverture pour le livre de Jaddo)

       

      Chez Lulu.com

      -L’Homme qui Sauva le Monde – et autres sources d’étonnement (Illustration intérieure pour le livre de Patrick Baud)

       

      En auto-édition

      -Augie and the Green Knight (illustrations pour le livre de Zach Weinersmith) à paraître début 2015

      On les trouve pour la plupart dans toute bonne librairie qui se respecte (sauf le livre de Patrick Baud qui s’achète exclusivement chez Lulu.com) même si il faut souvent les commander !

       

    • Q : Je peux passer une de tes pages dans mon magazine / utiliser ton dessin pour un T-shirt / utiliser un dessin ? / reprendre une note pour mon blog ?

      Hééé non. C’est à moi. Rien qu’à moi.

      Pour toutes les pages qui sont parues en album, de toute manière, il faut passer par Delcourt, l’éditeur. Pour les planches qui ne sont pas encore publiées, c’est avec moi, mais je vous dirai non.

      Il y a toujours des cas particuliers, bien sûr:

      - Si vous voulez juste une page pour illustrer un mémoire/une thèse (comme ça m’a déjà été demandé), si vous voulez en imprimer une à 30 exemplaires pour un cours parce que vous êtes prof… Là pour le coup c’est presque toujours oui si ça se justifie, mais il faut quand même me demander par mail !

      - Si vous parlez du blog dans un article, par exemple, et que vous voulez l’illustrer d’une image, vous avez tout à fait le droit sans demander ! (il doit cependant s’agir d’un extrait, et il doit y avoir les mentions auteur/lien vers le blog, ce dernier en cliquable si l’article est sur le net)

    • Q : Est-ce que je peux parler de ton blog ? / Mettre un lien vers ton blog sur le mien ?

      Curieusement, je reçois vraiment ce genre de demande !

      Eh bien oui, bien sûr ! Avec plaisir, même ! Et merci beaucoup !

    • Q : J’habite à [Nom de votre patelin], quand est-ce que tu viens dédicacer ? / Seras-tu à [...]bulles, le festival BD de [...] ?

      C’est une des demandes que je reçois le plus… Je ne peux pas vous répondre à tous !

      La réponse est d’ailleurs simple: je n’en sais rien ! Je vous explique comment ça se passe, les invitations en festival, en gros:

      Ce sont les festivals qui invitent, déjà, pas l’inverse… Je ne choisis pas qui m’invite ou non ! Quand un festival/libraire m’invite, j’accepte ou je décline en fonction de mes disponibilités, et ensuite je l’annonce sur Facebook / en fin de note.

      -Si je n’ai pas annoncé que je passais dans votre ville, c’est que ce n’est pas prévu

      -Je n’ai aucune idée de quand je passerai, ni même si ça se fera un jour.

      En résumé: Si vous voulez absolument que je passe à un festival, il faut demander aux organisateurs ou à votre libraire qu’ils contactent Delcourt pour m’inviter. À moi, ça ne sert à rien de demander. (C’est même souvent frustrant ! Quand on me dit “tu viens quand à Tahiti ?” j’ai envie de répondre “Oui ! QUAND ? QUAND ? S’il vous plaît, QUAND ?”)

    • Q : J’appartiens à une asso de défense des [votre cause] / Je participe à un concours / Je lance un site sur [votre thème] et j’aurais bien besoin de buzz, tu peux en parler sur ton blog / ta page Facebook ?

      Non, je regrette.

      -On m’a déjà demandé de participer à de nobles causes, mais ce n’est tout simplement pas l’endroit. Mon blog est un lieu de fiction et de détente. Je ne veux pas qu’il en soit autrement. J’ai UNE fois accepté par faiblesse de parler d’une manif: déjà ça n’a rien changé, personne n’est venu (c’était facile de compter: ils étaient 20 là-bas.), et le lendemain, on m’écrivait à nouveau pour me soumettre trois nouvelles nobles causes à défendre. Je ne le fais plus. Je sais que j’ai une relativement grosse audience, mais je ne crois pas une seconde à un quelconque statut d’influenceur, surtout pas en termes politiques ! En tout cas je n’ai aucune vocation pédagogique. Défendez vos causes, et laissez-moi dessiner tranquille.

      -On m’a demandé de soutenir des vidéos, des sites, des blogs. Déjà, les gens qui proposent ça ne se posent que très rarement la question “ai-je fait du bon boulot ?” (la dernière en date étant une affreuse vidéo musicale avec un son de chiottes). Ensuite, je ne parle que des trucs qui me plaisent. Je ne ferai jamais de pub “pour faire plaisir”, parce que zut.

    • Q : Nous voudrions faire un partenariat commercial / on vous invite à [spectacle, concert] / on vous envoie [tel livre, CD, DVD] si vous en parlez sur votre blog

      Là encore non, ça ne m’intéresse pas…

      Je ne fais pas de pub sur demande. Jamais. Ni payée, ni échangée, ni gratuite. Je n’aime pas la pub, directe ou indirecte. Sur le blog il n’y a ni annonces google, ni pop-up, ni bannières qui clignotent, et ça restera comme ça.

      Certains ont été plus subtils et plus courtois en m’invitant à des spectacles et en me disant que j’en parlais si je voulais, sans aucune obligation. C’est gentil, mais par principe, je refuse aussi. Parce que je sais que DE TOUTE FAÇON, je n’en parlerai pas.

      En revanche si vous voulez me faire découvrir votre livre/spectacle/concert comme ça, de manière complètement désintéressée, ce sera avec plaisir si je peux !

    • Q : Je voudrais faire un stage chez un dessinateur, prenez-vous des stagiaires ?

      Hélas non…

      Je travaille soit chez moi, soit dans un atelier partagé avec des amis.

      Dans le premier cas, je n’ai aucune envie d’avoir un(e) jeune inconnu(e) chez moi, entre ma vaisselle et mes slips. D’autant que je dessine en solo, sur des carnets. Je ne saurais pas trop quoi demander à un stagiaire !

      Dans le second cas, c’est un espace de travail plutôt exigu que nous nous partageons à quatre ou cinq selon les jours. Je ne peux pas imposer ça aux autres !

    • Q : Je voudrais t’acheter un dessin existant / Passer une commande payée / Acheter une page originale

      Là encore: je ne vends pas d’originaux… Je ne suis pas fan du commerce de planches de BD avec son système de cotes et tout.

      Pour le moment je n’ai pas trop besoin de sous. Les ventes, je réserve ça pour mes vieux jours, peut-être.

    • Q : Au secours ! J’ai posté mon commentaire 27 fois et il n’apparaît pas !

      Contrairement à l’ancienne formule sous flash qui était en elle-même un filtre à spam remarquable (les robots ne pouvaient pas “voir” l’intérieur du site et donc laisser de messages) le format WordPress est un peu la grande poubelle d’internet. Je reçois environ 80 spams par jour dans les commentaires, du coup Arnold a dû installer des filtres pour endiguer tout ça.
      Le problème c’est que du coup il peut y avoir un léger temps de réaction entre le clic et l’apparition en ligne du message.

      QU’EST-CE QUI AFFOLE LES FILTRES À SPAM ?
      -Si vous avez mis des termes tels que Lol, Mdr, preum’s, ils n’aiment pas. On a mis un filtre exprès pour éviter le langage Skyblog.
      -Si vous avez posté huit liens dans le même message, ça ne plaît pas non plus. La plupart de ceux qui font ça vendent des Rolex ou du Viagra.
      -Vous avez tenté de faire votre malin avec des balises html
      -Vous n’avez pas rempli les champs Nom-mail-site (ce n’est pas une obligation, bien sûr, mais un message “anonyme” est plus suspect !)

      PAS DE PANIQUE.
      -Soit votre message est en attente et va s’afficher tout seul comme un grand
      -Soit il a été mis “en attente de relecture” et le site m’a envoyé un bat-signal pour que je vienne le lire et l’approuver/le mettre à la corbeille.
      -Soit il est allé dans les spams, et je les vérifie de temps en temps avant de les effacer.

      QUE FAIRE / NE PAS FAIRE POUR QUE MON MESSAGE APPARAISSE ?

      IL NE SERT À RIEN:
      -De le reposter quarante cinq fois
      -De rajouter un message pour dire “bouhou mon message n’apparaît pas”
      -De m’envoyer un mail quatre secondes après

      IL EST UTILE:
      -De patienter cinq minutes
      -De patienter une heure de plus
      -Éventuellement de m’envoyer un mail ou de poster un message pour me prévenir s’il n’y a rien au bout de quelques heures.

    • Q : Mon commentaire est passé à la trappe ! Y a-t’il de la censure ?

      Il n’y a pas de censure, non !
      En revanche il y a quelques règles de conduite. Disons que si vous arrivez super énervé et que vous commencez à insulter (moi ou d’autres), il y a de fortes chances pour que vous ressortiez avec un joli tampon “Spam” sur le front et qu’on entende plus trop parler de vous.
      Le site a quelques filtres automatiques aussi, pour mettre en attente les commentaires pleins de “Preum’s”, “Lol”, “Mdr”.
      Ces tics me gonflent au plus haut point, du coup si vous avez posté pour dire juste “ouais je suis le premier !”, je vais implacablement vous diriger vers la poubelle.
      En revanche je ne censure pas, je laisse entrer dans la discussion même les gens qui ne sont pas d’accord avec moi, tant que ça reste poli !

    • Q : Hey, je peux utiliser un de tes dessins/une de tes pages pour faire un film/ illustrer mon article/parler de la BD en ligne/illustrer mon cours/mon mémoire/ma thèse?

      Grande question. Et question très compliquée. Prenons ça point par point:

       
      ADAPTATION AUDIOVISUELLE: Non, techniquement, vous n’avez pas le droit. Quand les Notes paraissent chez Delcourt, je leur cède les droits audiovisuels. Du coup, pour faire un film, il faut voir ça avec Delcourt. Cependant ça ne concerne que les notes déjà parues en livre. Les autres m’appartiennent à moi et rien qu’à moi. (par exemple, les deux dernières années de publication en ligne ne sont sorties nulle part.) Dans ce cas, c’est donc bien à moi qu’il faut demander. Pour le moment personne ne m’a proposé une “vraie” adaptation avec budget, producteur et tout. Si c’est le cas, je vous dirai systématiquement non si vous venez avec l’argument “on n’a pas beaucoup de budget, on pensait te donner un petit pourcentage si le film gagne des sous”. Si vous mettez un budget pour les caméras, les lumières, les transports, vous devez mettre un budget pour l’histoire, c’est la moindre des choses. Vous me proposez une somme, un pourcentage, et on négocie.
      Concernant les films de fin d’études/films entre copains pour déconner, je vous dirai systématiquement oui, à condition d’être prévenu AVANT (n’arrivez pas avec le truc fini ou je vous casse la gueule à vous, à votre mère et à votre chien) et qu’il n’y ait aucune exploitation commerciale derrière (toute exploitation commerciale devra faire l’objet d’un contrat.)

       

      UTILISATION DANS UN JOURNAL/SUR INTERNET: Je vais préciser ma réponse précédente: je suis assez partisan du “Fair Use” anglo-saxon. C’est à dire que tant que ça reste de l’exemple, je ne fais pas chier (par exemple: vous écrivez un article sur les blogs, il vous faut une ou deux cases pour parler du mien, ne me dérangez pas pour si peu, prenez et utilisez. Mettez juste toutes les références, et un LIEN CLIQUABLE VERS LE BLOG si c’est pour Internet.) en revanche si mon dessin sert à ILLUSTRER l’article, il vous faut mon accord, et si c’est publié: des sous. La différence est subtile, mais si par exemple vous devez faire un article sur la SF, vous n’avez pas le droit d’utiliser mes dessins de vaisseaux/planètes/aliens pour le faire. Même avec les références. Dès le moment où ça devient de l’illustration et plus de l’EXEMPLE, vous devez me contacter et me demander.

       

      POUR UN MÉMOIRE, UNE THÈSE, UN COURS: Je suis un ami du savoir et de la connaissance. Encore une fois, s’il n’y a pas de publication payée derrière, je suis plutôt pour l’utilisation sauvage de mon travail à des fins pédagogiques. Scannez, imprimez, copiez, faites vous plaisir. Les conditions sont: il faut que ça reste dans un petit cercle, ne génère pas d’argent, et soit à but pédagogique.

       

      IL EST HORS DE QUESTION D’UTILISER MON TRAVAIL POUR: des actions militantes, politiques ou religieuses. Si vous mettez un de mes dessins sur un truc d’extrême-droite, une “Manif pour tous” ou un texte religieux/créationniste ou autre, je vous défonce, vous et vos enfants, votre parti et votre église. :)